Version FrançaiseEnglish Version
Fondation de FranceParc de la Villette

Compagnie XXe Tribu

Compagnie XXe Tribu

Chorégraphe : François Lamargot
Région : Ile-de-France
Ville  : Paris
Contact  : francois.lamargot@gmail.com - 06 75 50 73 67
Site Internet : http://www.xxtribu.com/

Descriptif de la Cie

La compagnie « La XXe Tribu », est officiellement créée en 2006. Néanmoins cela fait plusieurs années que ces cinq danseurs du 20e arrondissement de Paris évoluent ensemble, développant une forte complicité nourrie par la rue et les battles. Aujourd’hui ils partagent cet esprit hip-hop sur les scènes de théâtres, à l’occasion de festivals ou encore en animant des cours et des stages. Quelques passages : Les rencontres des cultures urbaines de la Villette, Festival Paris hip-hop, Festival Entrez dans la danse…La compagnie est soutenue par Initiatives d’Artistes en Danses Urbaines.


Créations

Horizon

2007

Cette première création est à l’image de la XXe Tribu : elle met en avant la force du groupe, issue de la somme des singularités de chacun. Entre hip-hop contemporain et danse africaine, chacun exprime sa personnalité dans un style qui lui est propre, pour former finalement un tout sans frontières où les individualités s’harmonisent dans une unité retrouvée.


Akasha

2010

Ce nouveau spectacle raconte l’histoire de cinq individus en quête de vérité, celle du corps, se rapprochant de la nature jusqu’à se fondre en elle. Après tout, où, et en quoi les éléments nous sont-ils semblables ? Lie Zi (le Traité du vide parfait) ne serait-il pas dans le vrai en disant : l’homme en harmonie avec lui-même devient parfaitement identique aux éléments qu’il rencontre, de telle sorte que rien ne peut le blesser ou l’embarrasser. Traverser les métaux et les rochers, fouler l’eau et le feu, tout lui est possible !


Gardien du temps

2013

"Le gardien du temps est un personnage secondaire, fugace, du roman « Les 7 Plumes de l’Aigle » . La force que l’auteur a su lui donner parmi ses pages, me fait dire que cet homme existe peut-être. Et comme les voyages, ces rencontres restent un grand inspirateur de mon travail, j’ai été frappé du calme et même, de la sérénité qu’il instaure tout simplement parce que je ne suis pas dans mon environnement habituel, grouillant et affairé à mille choses finalement pas toujours utiles. C’est, comme un autre espace où le temps n’a pas la même durée, s’étirant et se contractant en fonction de l’éloignement peut-être, de la mise à distance certainement, d’une « mise en solitude volontaire » enfin. Une « impermanence qui ne peut être appréhendée par la raison » (extrait de « Trésor du Zen » de Maître Dogen)." F. Lamargot

XYZ