Version FrançaiseEnglish Version
Fondation de FranceParc de la Villette

Compagnie Melting Spot

Compagnie Melting Spot

Chorégraphe : Farid Berki
Région : Nord Pas de Calais
Ville : Lille
Contact :03 20 47 56 47
meltingspot@wanadoo.fr
Site internet : www.ciemeltingspot.fr

Descriptif de la Cie

Alliant l’univers hip hop avec celui d’autres cultures ou d’autres formes artistiques, la compagnie Melting Spot (créée en 1994 par Farid Berki) pratique son art de façon volontairement décalée.
Pour son chorégraphe Farid Berki, chaque courant artistique a son histoire et son vocabulaire propres mais il est possible d’établir des liens entre eux, de les croiser et de les enrichir mutuellement « parce que le langage du corps n’a pas de frontière ».
Considérant que la danse hip hop puise elle-même dans différentes sources, il s’autorise à se construire de nouveaux repères. Son inspiration oscille entre références populaires et savantes (Stravinsky, Kandinsky, Keaton, Schuiten, fanfares tziganes, films d’arts martiaux chinois….).
Il creuse ainsi un acte artistique qui, nourri de la confrontation des techniques lors de laboratoires de recherche, fait jaillir de nouvelles gestuelles et se perdre les repères et les codes. Un acte artistique qui, curieux de toutes les cultures en révèle les interstices, les espaces oubliés ou cachés.
Loin des formes et des figures hip hop spectaculaires, sa danse se cherche comme flux continu qui ne cesse jamais mais qui à l’intérieur se fragmente à l’extrême pour décaler les intentions, les situations et y insinuer la fragilité et le doute.
Ainsi, il bouscule les idées reçues tant en ce qui concerne le hip hop, qu’en ce qui a trait aux autres formes de danse et à leurs cloisonnements.
La compagnie développe en adéquation avec son activité artistique, de nombreuses actions de recherche dans le cadre de conférences dansées ou de formations avec des artistes professionnels mais aussi avec des amateurs parfois en cours de professionnalisation. Il s’agit d’aider à l’expression artistique d’individus ou de collectifs ou/et de soutenir et favoriser leurs parcours.

Créations

Oud

2006

Rencontre poético-burlesque
Farid Berki et Christophe Jean évoquent la rencontre sans parole de deux êtres égarés dans un univers décalé dans lequel ils tentent de communiquer.
Un langage non verbal émane de leur corps. Leurs gestuelles expriment des situations absurdes et souvent sans issue. De manière parodique, ils attendent patiemment un signal du ciel, du monde extérieur ou du public.
Ce duo, Oud !, résulte de la complicité entre le chorégraphe, Farid Berki et le comédien Christophe Jean (adepte de la confédération cinématographique des trois K : l’Américain Keaton, le Finlandais Kaurismaki et le Japonnais Kitano). Compagnons artistiques de longue date, ils explorent les frasques du burlesque, analysent le comique extravaguant de situation pour un spectacle démesuré mais non dénué de sens.


Deng Deng !

2008

Grâce à sa collaboration avec trois danseurs tchadiens : Ali, Rodrigue et Yaya, Deng Deng ! [Différent Différent] réunit le hip hop, le traditionnel et le contemporain. Et ceci dans une pratique globale théâtralisée intégrant la danse, la parole, le chant et la musique live.
Trois hommes, dans un espace clos renvoient à la problématique identitaire du Tchad. Se met en place une relation triangulaire infernale, sorte de « ménage à trois » où chacun veut se singulariser, s’approprier l’espace et l’énergie du voisin tout en prônant l’unité. Ils affrontent ensemble ou séparément une histoire pesante qu’ils connaissent mal. A travers un jeu complexe de paroles, d’impulsions, de flux, de rythmes, ces hommes au parcours et au regard différents, tentent de dégager des espaces pour s’autoriser à rêver un avenir meilleur.
Habitué au mélange des genres, Farid Berki vous emmène dans un voyage hors piste où confrontation, mise en présence et frictions voire hybridation permettent d’évoquer la survie dans un espace verrouillé dans lequel toute initiative semble dérisoire.
Comment survivre en étant ensemble et différents ?
Par un traitement légèrement « coupé-décalé » et onirique de cette thématique, les danseurs nous renvoient, sans plainte ni misérabilisme à nos propres préjugés.


Du Feel à retordre

2009

2002, Farid Berki ressent le besoin de démêler les fils de sa vie, de son identité, de son histoire, de sa danse. « Sur le Feel », l’artiste tel un funambule est face à un dilemme : progresser alors qu’à chaque pas se profile le spectre de la chute. "Sur le feel", l’acrobate n’a de cesse de flirter avec le point de rupture.
2008, Farid Berki donne du « Feel à retordre » à Nabil Ouelhadj du collectif 6ème sens. Ensemble, ils trouveront le fil conducteur pour dépasser leurs limites.
Au-delà du travail de re création et d’interprétation, cette pièce est une réflexion sur la transmission du répertoire d’une génération à une autre. Suspendre la course effrénée du temps…s’arrêter…se stabiliser…se retourner pour porter un regard neuf sur le chemin parcouru : tel est l’objectif de Farid Berki.
Dans cette pièce, Nabil Ouelhadj suit le fil rouge de l’œuvre chorégraphique de Farid Berki.


Hip Hop Aura

2009

Conférence illustrée et débridée autour de l’Histoire Improbable du Hip Hop avec de grands professeurs, conférenciers, danseurs, sorciers, chamans… « Improbable » car ici, pas de rétrospective de ce courant, pas de visite guidée de son musée, pas de dépoussiérage des archives…
La filiation et les origines du Hip Hop sont trop complexes, alors plutôt que de proposer une lecture de son histoire simplifiée et linéaire, Farid Berki en donne sa mémoire subjective, imagée et ouverte sur le monde.
En jouant de l’esthétique et des discours convenus qui enferment ce mouvement dans des stéréotypes, il se lance dans une recherche utopique des racines de sa gestuelle et en propose sa propre traduction.
De la préhistoire à nos jours, des claquettes au Kung Fu, revisitez avec humour et (auto) dérision, les fondamentaux de cette culture.


Vaduz 2036

Février 2011

Vaduz 2036 dépeindra la matière du mouvement, la libération de la narration et l’abstraction. Pour ce faire, le chorégraphe analysera les notions d’abstract hip hop, musicalité de la danse, dans une démarche introspective.


M