Version FrançaiseEnglish Version
Fondation de FranceParc de la Villette

Compagnie Franck II Louise

Compagnie Franck II Louise

Chorégraphe  : Franck II Louise
Région : Ile-de-France
Ville  : Saint-Denis
Contact  :
Site Internet : http://www.myspace.com/franck2louise

Descriptif de la Cie

Franck II Louise se fait connaître dès 1983 sous le nom de "FRANK LE BREAKER FOU", en co-animant avec Sidney l’émission H.I.P. H.O.P sur TF1, qui popularise le mouvement Hip Hop en France. La même année il co-crée le premier groupe de break dance français : P.C.B (Paris City Breakers) avec Scalp et s’impose comme l’un des pionnier du DJing en France. Danseur et DJ à l’origine, puis chorégraphe et compositeur, Frank2Louise focalise son travail et ses recherches sur la « musicalité du mouvement1 ». Il réalise ses premières chorégraphie en 1983 sous le pseudonyme Frank « le breaker fou ». Il constitue l’un des premiers groupes de Break dance français intitulé Paris City Breakers. Il fait partie des premiers danseurs du monde du Hip hop à collaborer avec celui de la danse contemporaine à partir de 1993. À partir de ses show, parades et divers événements d’art de rue, il réussit à en donner des représentations sur des scènes institutionnelles dès cette époque. Il crée son premier réel spectacle structuré pour la scène en 1998 avec Instinct Paradise ; suivront Drop It en 2000, First Konnexion en 2004, et Konnecting Souls en 2006 lors des rencontres de la Villette.

Depuis 1983, il multiplie les interventions comme chorégraphe et danseur pour des films publicitaires et des événements. Il enseigne et transmet la Break-Dance dans différents lieux (MJC, écoles, maison de quartier). En 1998, il crée Instinct Paradise, pièce pour trois danseurs, nourrie de la science-fiction des années 70. En novembre 2000 est créé Drop It !, avec 6 danseurs, qui sera présentée dans une soixantaine de villes en France et à l’étranger entre 2000 et 2002, puis sera recréée en octobre 2005, et connaîtra à nouveau un succès retentissant en France et à l’étranger. En Juillet 2004, le festival Montpellier Danse donne carte blanche à Franck II Louise pour la soirée de Clôture. Il choisit de réunir six compagnies (Des Equilibres, Fantastic Armada, Franck II Louise, R2Rue, Trafic de style, Pow) pour un véritable show mix : Hip Hop Sampling. En 2003, Franck II Louise a initié un nouveau projet de recherche. Konnecting souls., poursuivant son exploration de la question de la musicalité du mouvement. Il débute un travail avec les nouvelles technologies et notamment les capteurs de mouvement, permettant de transformer le danseur en instrument de musique. Après un an de recherche, 1st konnexion, pièce pour 3 danseurs, est créée en octobre 2004 préfigurant la création de Konnecting souls qui a eu lieu à l’automne 2006.

Au début des années 80, Franck II Louise est également DJ et précurseur du scratch en France. Il côtoie D.S.T, Africa Bambaata, Woodini, Soul Sonic Force, Manu di Bango. Rapidement il passe à la composition musicale, et après une période traversée par l’univers du rap, compose et réalise les musiques de spectacles des compagnies de danse hip-hop les plus prestigieuses (Aktuel Force, Käfig pour Récital, Trafic de Style, Révolution, Thony Maskott.. etc.). Co-auteur du scénario du film Un Kif à l’Opéra, il compose également la bande originale de cette comédie musicale hip-hop réalisée par Jean-Pierre Thorn. Franck II Louise réalise également un documentaire de 52 minutes Breakdance attitude produit et diffusé par France 3 en janvier 2003 et aujourd’hui signe différentes musiques de film pour le cinéma et le documentaire. Sa musique est a la croisée du "groove intense" avec le "lyrisme" approprié a l’écriture dramaturgique.


Créations

Instinct Paradise

1998

On sait que s’est développé durant les 30 dernières années, tout particulièrement en occident, un besoin de renouer avec le corps et d’exprimer par la danse une forme de communication et d’échange, sensitive, auditive autant que gestuelle, à l’occasion de spectacles scéniques, de cours ou plus simplement de fêtes publiques ou privées. Vécue comme une forme « libératrice » du corps et de l’esprit, cette manière d’être est aussi un moyen d’indiquer sa présence dans le groupe et de marquer le territoire de cette présence.

C’est pourquoi, dans cette pièce je prends pour modèle la relation entre musique et danse que je pratique lors de mes créations chorégraphiques, notamment eu égard à l’énergie véhiculée par l’intensité et la pulsation musicale et en relation avec à ma recherche de réactions gestuelles et sonores ajustées. Je m’appuie sur le constat que l’usage des fréquences basses dans ce qu’on appelle la « dance music « conduit les personnes à ressentir dans leurs membres et leur ventre, le besoin de restituer en mouvements, la densité sonore et invisible de ces fréquences, de les ancrer dans le sol par son corps, d’ancrer la chair dans le sol pour mieux occuper le terrestre, le territoire propre a chacun, celui qu’on défini pour soi, pour son espace de vivant. En cela, il y a un retour au corps, à la corporalité que l’on croyait perdue, au besoin de redéfinir sa place physique face aux autres. Ce dont il est question ici, c’est de l’aura sonore et de la notion de territoire. Ce dont il est question, c’est du partage d’un espace restreint par plusieurs individus.


Drop It !

2000

La création Drop it met en scène l’asservissement du corps en mouvement au style musical. Ce spectacle déplace les codes habituellement établis dans la mémoire collective où la gestuel naît de la partition musicale.


First Konnexion

2003

Après la réalisation du spectacle Drop it, Frank2Louise dépasse la dimension chorégraphique en démarrant un programme de création sur le long terme pour explorer la musicalité du mouvement. Il engage un travail où il transcrit les mouvements du danseur en modulations sonores complexes. Cette recherche débute avec First Connection, première création chorégraphique où il se donne les moyens d’une recherche technologique élaborée. Cette création a donné lieu à des partenariats avec la Villette, le MIT. Equipés de capteurs de mouvement reliés à une interface musicale, les danseurs modulent des sonorités en direct. Ainsi l’espace scénique devient le lieu où le vivant se dévoile dans l’instantanéité.


Konnecting souls

2004

Konnecting Souls est l’aboutissement de la recherche engagée avec First Konnexion. La précédente création avait permis de définir avec précision la dimension technologique. Cette nouvelle création permet d’explorer les dimensions artistiques, les mouvements du danseur conduisent à l’émergence de musicalités. Le processus habituel de création danse/musique est donc bouleversé puisque danse et musique s’écrivent ici de manière simultanée. Franck II Louise nous propose une pièce où la chorégraphie quasi cybernétique des danseursmédium devient matière numérique à la production sonore, puis à la mise en lumière et la transformation de l’image. Une vision presque cinématographique qui puise son ancrage dans les arts populaires (hip hop et science fiction)…


F