Version FrançaiseEnglish Version
Fondation de FranceParc de la Villette

Compagnie Black Blanc Beur

Compagnie Black Blanc Beur

Chorégraphe : Christine Coudun
Région : Ile de France
Ville : Trappes
Contact  : Christelle Dubuc : 01 30 69 07 07
diffusion@blackblancbeur.fr
Site internet : www.blackblancbeur.fr

Descriptif de la Cie

« Aujourd’hui, on ne remet plus en question le mélange hip hop contemporain, à peine si cela vaut une mention spéciale dans les programmes. On ne s’étonne pas plus de voir du break au Festival d’Avignon, à la Maison de la Danse de Lyon, ou sur la plupart des scènes nationales. Ce que l’on ne sait pas, c’est que rien de tout cela ne serait sans doute arrivé si les Black Blanc Beur n’avaient pas existé. Compagnie historique en France, depuis leur premier spectacle (dantesque, avec quarante danseurs !) sur le parking de Saint-Quentin-en-Yvelines en 1984, Black Blanc Beur, dirigé par Christine Coudun et Jean Djemad, ont toujours été à la pointe de la nouveauté. Ainsi, ils sont les premiers à inviter des chorégraphes d’autres obédiences à créer pour leur compagnie, les premiers à commander des créations musicales originales sans rap obligatoire, les premiers aussi à tenter les métissages multiculturels, à ouvrir le hip hop à d’autres influences et surtout, à revendiquer une scène artistique pour cette nouvelle danse. » Agnès Izrine.
Avec plus de 20 créations à leur répertoire, et plus de 1500 représentations, ils ont déjà fait plusieurs fois le tour du monde.

Créations

Si je t’M

2004

Si Je t’M interroge les relations entre Hommes et Femmes.
Christine Coudun a depuis longtemps constaté que la pratique de la breakdance comportait peu de contacts fille- garçon. C’est pourtant cette danse qu’elle utilise pour chorégraphier cette relation sur la scène.

La compagnie pionnière du hip hop repousse toujours les limites d’un style porté à la démonstration physique et à la virtuosité. (…) Plutôt masculine à l’origine, portée aux excès musclés et au propos solitaire, la danse hip hop décline rarement le pas de deux. Les B3 relèvent donc joyeusement un vrai défi tant psychologique que chorégraphique.
Rosita Boisseau- TELERAMA – Mai 2007

JPEG - 46.5 ko
© André Golias
PDF - 125.3 ko
Fiche technique Si je t’M
PDF - 330.2 ko
Dossier Si je t’M

T’es Trois

2006

L’action résulte souvent d’un dérapage, d’une glissade, d’un pas de coté. Conflit, duel, résistance, adaptation, illusion, médiation sont en mouvement durant 50’… Trois danseurs dans un espace confiné cherchent les solutions diplomatiques ou pas pour se supporter et vivre ensemble. Tout part de la peur réciproque que nous avons des autres : le refus du dialogue, une poignée de mains impossible… Peu à peu l’espace s’en trouve bousculé.
Dans leur colère, les danseurs s’accrochent aux pendrillons et se balancent dans une fuite en avant. Les décalages sont permanents entre les tentatives de médiation et les mouvements d’humeurs.
L’injustice quotidienne frôle le sadisme, et déclenche des résistances héroïques.
L’adversité et l’épuisement donnent accès à une possibilité de calme et de relâchement, une possibilité de réfléchir sérieusement : une pause à défaut de trouver la paix.

JPEG - 88.9 ko
© Black Blanc Beur
PDF - 5.9 Mo
Dossier T’es Trois
PDF - 92.5 ko
Fiche technique T’es trois

Contrepied

recréation 2008

Contrepied est une pièce sur le thème du football et du geste sportif ; une mise en danse des rêves foot de deux gamins et à travers cet argumentaire narratif, une mise en danse du geste sportif.

Présentée dans le cadre de l’Euro 2008, la recréation de cette pièce entièrement dédiée au football a fait son petit effet. On y retrouve une équipe de garçons aussi bien rompus aux tacles et autres ailes de pigeons qu’aux coupoles ou saltos arrière. Ici, le propos de mettre en danse hip hop les gestes « footballistiques » fonctionne à plein régime, servi par des danseurs de haut niveau.
Nathalie Yokel- La Terrasse Novembre 2008

JPEG - 61.2 ko
© Black Blanc Beur


PDF - 93.2 ko
Fiche technique Contrepied
PDF - 379.3 ko
Dossier Contrepied

My Tati freeze

2010

Au-delà de la psychologie, au-delà de la théâtralité sociale, je n’ai aucune théorie sur « La Femme ». Je souhaite juste que ce spectacle exprime bien au-delà du genre hip hop, qu’une femme est capable de mener sa vie sans sacrifier, ni sa féminité, ni son intégrité. Pour construire ce spectacle, j’ai frappé à la porte de chacune d’entre nous, pour tenter l’imprévu et faire une histoire de femmes qui dansent. _ Christine Coudun

PDF - 92.5 ko
Fiche technique My Tati Freeze
PDF - 4.2 Mo
Dossier My Tati Freeze



B