Version FrançaiseEnglish Version
Fondation de FranceParc de la Villette

Abécédaire des Cies

Compagnie Des Equilibres

Chorégraphe : François Berdeaux
Région : Languedoc-Roussillon
Ville : Lodève
Contact  : François Berdeaux 06 15 77 31 64
Site Internet : http://www.desequilibres.com/

Descriptif de la Cie

Par ses spectacles, la compagnie Des Equilibres signe une vision personnelle d’un théâtre pluridisciplinaire, lié au texte et au corps, l’écriture se confronte à la danse et l’expression. La performance de chacun des interprètes est alors une preuve de son existence sur la scène où les comédiens, des acrobates, des danseurs… se disputent l’espace de leurs arts, l’urgence de leurs différences. C’est une communication artistique mijotée par François Berdeaux où se croisent, se bousculent, s’attirent et se rejettent des intelligences artistiques multiples… et où chacun a sa place, son mot, son geste à dire…


Créations

Des Equilibres

2000

Ce spectacle, c’est une rencontre. Une rencontre de personnes et d’univers différents. Ce sont des gens de cirque, de danse contemporaine, de hip hop, de théâtre ; qui se retrouvent dans le même bateau pour aller dans une seule direction. Celle d’un spectacle de théâtre hip-hop. Mais c’est aussi et avant tout la volonté partagée de chercher ensemble, de chercher de nouvelles pistes et d’essayer de nouvelles formes d’expression. C’est à dire la volonté de créer des spectacles se nourrissant de disciplines artistiques « classiques » mais libéré du carcan traditionnel inhérent à leurs modèles. Nous voulions que la parole trouve sa place dans le hip hop sans devenir parole revendicative.


In the bocal

2002

Poème musical trip hop pour 5 danseurs, 4 chanteurs, 2 comédiens, « In the bocal arrêt provisoire », est né de notre volonté de confronter l’univers théâtral, dont nous sommes issus, au mouvement hip hop ; autour dune problématique commune : celle de la quête de soi, de l’affranchissement personnel. En partant de l’idée d’un spectacle total, nous avons voulu rassembler différentes disciplines artistiques et les faire évoluer sur une partition musicale, construite à la manière d’un poème lyrique : « œuvre dramatique mise en musique, composée de parties orchestrales, de parties parlées, chantées et dansées ».


Patchwork

2005
« Patchwork » est un spectacle de danse, pour trois danseurs hip hop, un danseur contemporain et deux comédiens, qui parle de nos tentatives pour retrouver une liberté dans une société qui nous dépasse. Partant d’un compte à rebours écologique qu’il ne tient qu’à nous d’enrayer, « Patchwork » pose la question de l’action - individuelle et collective - et de la remise en question des pouvoirs. Reflet de notre absurdité face au monde, ce spectacle tente avec humour et au travers des monstres de théâtre que sont les clowns, de mettre en mots et en corps une volonté d’agir qui se heurte constamment à des dictateurs invisibles. C’est avant tout et surtout un spectacle de danse car dans le processus de création, nous abordons les différents textes de manière physique et cherchons à les traduire par le corps.


Ma vie mon œuvre mon pédalo

2007

Duo pour un danseur et un trampoline "Ma vie, mon œuvre, mon pédalo" est une réflexion sur nos différentes relations avec le temps et leurs évolutions au cours de notre vie. Au croisement des arts du cirque, du théâtre et de la danse hip hop, le spectacle traduit une parole commune avec différentes disciplines artistiques. Cyrille Musy, danseur acrobate, fait corps avec son trampoline tout au long du spectacle, nous faisant ressentir à travers son agrès, le rapport particulier de l’homme face aux étapes importantes de la vie. Véritable acolyte le trampoline est au gré de ses métamorphoses, terrain de jeux, piste de danse, manège et trapèze géant. Tour a tour manipulé ou maître du jeu, il est à la fois le décor, la condition et le moteur de l’action. Il joue aussi bien démonté que sublimé, à l’endroit qu’à l’envers. Il impose au danseur chacune de ses formes et son propre rythme.


Mémoires de faussaire

2008

Cabaret hip-hop avec la complicité des compagnies : Aoc, C’mouvoir, Trafic de styles Vous êtes assis confortablement à une table avec des amis, en train de boire un verre et surgit dans la salle un personnage qui vous demande si vous ne l’auriez pas déjà vu quelque part. Le moment de la surprise passé, vous vous rendez compte que d ‘autres individus sont aussi dans la salle et passent de tables en tables avec cette même interrogation. Ils se posent cette question car ils se cherchent et voilà sans vous en être rendu compte vous êtes dans le cabaret « Mémoires de faussaires », comme ça à l’improviste du détour d’une conversation. La lumière se baisse et les protagonistes vont regagner la scène, qui n’est qu’une extension de la salle, avec elle aussi un guéridon sur lequel les artistes vont s’installer pour participer et assister au spectacle.


L’histoire des ours pandas

2008

Cette histoire, de Mateî Visniec, est un conte onirique à lectures multiples, histoire d’une rencontre surréaliste entre un home et une femme, et rencontre d’un homme avec lui même au seuil de la mort. C’est un conte initiatique qui m’a séduit au delà de sa thématique, par l’évolution de son écriture au cours de la narration. Je me suis tout de suite questionné sur la transposition scénique de cette écriture particulière. Et la danse s’est tout de suite imposée dans ce projet, comme une réponse et comme un challenge. En effet, travailler avec deux danseurs sur un tel texte pour faire entrer les mots dans la danse a été un véritable défi qui m’a enthousiasmé. Partant d’une situation théâtrale réaliste nous basculons grâce à la danse progressivement vers cette dimension poétique très fortement présente dans le texte original.


De l’autre côté de la penderie

2008

Le spectacle est centré autour d’une jeune fille terrifiée par le monstre de la penderie qui attend son heure avant de ne pas se montrer et de se laisser imaginer. Que se passe t-il dans le noir ? Quand vais-je être dévorée ? Pourquoi mes parents me laissent-ils seule face aux monstres crochus, poilus et visqueux ? Voilà qui pourrait résumer la pensée de cette petite fille qui n’a pas encore de nom. Après des nuits de terreurs, harcelée par le monstre de la penderie, le plus terrible de tous, le roi de la chambre à la nuit tombée, elle décidera seule, vaillante dans sa robe de chambre en guise d’armure et les pieds nus d’aller l’affronter dans son antre, dans son repaire où elle range ses habits durant la journée.


Vous désirez

2012
Création avec la Cie C’Mouvoir

Les manifestations sensuelles de la danse hip-hop étaient cantonnées au clip dans des formes stéréotypées ou dégradantes. Depuis, le hip hop a accepté sa part de féminité, autant dans l’acceptation des femmes dans ce cercle que par le développement d’une danse masculine moins axée sur des clichés virils. Néanmoins le rapport au corps de l’autre, surtout dans sa différence, est encore un terrain quasi vierge. L’autre est le plus souvent accepté en tant que frère, compagnon, adversaire mais pas en tant qu’objet de désir. Le désir est la part obscure du hip-hop. Nous avons choisi la forme du cabaret pour aborder cette thématique. Nous voulons pousser la mise en valeur du corps dans les revues vers un aspect plus chorégraphique sans lui ôter son aspect érotique. La démonstration liée aux formes du cabaret sert le fantasme et nous voudrions la moderniser à travers le hip-hop. De plus cette forme démonstrative rencontre l’esthétique hip-hop dans sa frontalité originelle. Le cabaret est perçu comme la sublimation du corps de la femme et nous voudrions également que l’homme y retrouve une place, non comme faire valoir mais également comme objet de fantasme, place qu’il s’était abrogé de manière inconsciente dans l’histoire du hip- hop. Plutôt que de mettre en avant tel ou tel sexe, nous voulons les mettre sur un pied d’égalité pour les faire se rencontrer. Le corps de l’autre est au centre de notre démarche, son fantasme, son absence, sa difficulté, son contact. Nous voulons montrer le désir, la tension, et aujourd’hui la danse hip-hop a grandi et est capable d’aborder cette thématique.