Version FrançaiseEnglish Version
Fondation de FranceParc de la Villette

Abécédaire des Cies

Compagnie Farid’O

Chorégraphe  : Farid Ounchiouene
Région : Nord-Pas-de Calais
Ville  : Lille
Contact  : 03 20 92 04 95
Site Internet :http://farido.org/

Descriptif de la Cie

Farid Ounchiouene, chorégraphe et metteur en scène, interprète autodidacte originaire de Lille, débute sa carrière en tant que danseur professionnel en 1994 suite à une audition organisée à l’initiative de l’Etat et de la Région Nord-Pas-de-Calais, puis est remarqué en 1996 aux Rencontres de danses urbaines de La Villette.

Il travaille ensuite en tant que danseur-interprète aux côtés du chorégraphe Farid Berki pour la Compagnie Melting Spot, et avec Xavier Lot au sein de la compagnie de danse contemporaine Ulal DTO.

Attiré par l’interprétation dramatique et désireux avant tout d’ouvrir sa pratique de danseur hip hop à d’autres disciplines artistiques, il suit de 1997 à 2003 plusieurs stages de théâtre, danse contemporaine et cirque, dirigés par Antonio Vigano au Teatro La Ribalta de Milan, Gilles Defacque au Théâtre international de quartier Le Prato, Julie Stanzak du Tanztheater Wuppertal, Guy Alloucherie, metteur en scène de la Compagnie Hendrick Van Der Zee, et Pippo Delbono.

Parmi ces rencontres artistiques, celle de Guy Alloucherie notamment marquera par la suite son travail.

Porté par l’envie de développer une démarche de création qui lui est propre, il fonde en 2002 la Compagnie Farid’O.

Muni d’un vocabulaire chorégraphique enrichi d’une ouverture vers d’autres disciplines artistiques, il crée en 2003 Syntracks. Le texte occupe alors une place de plus en plus importante dans sa démarche de création, faisant entrer en résonnance le geste de la chorégraphie avec la parole du théâtre.


Créations

Syntracks

2003

Pièce alliant danse hip hop, musique, cirque et poésie.
Avec Syntracks, pièce aux frontières de la danse hip hop, du cirque et du théâtre contemporain, Farid Ounchiouene poursuit son exploration des mots, de la poésie qu’il met en mouvement. En miroir à la dramatique se pose le regard de la vidéo, témoignage du réel et du présent… lui, Farid, fils de l’immigration qui a grandi à Lille Sud avec ce paysage urbain recomposé. La musique de Samarabalouf, jazz manouche aux tonalités électro-acoustiques, embrase les perceptions du voyage. Choc du passé et du présent, des cultures et des métissages, Syntracks est une pièce aux nuances résolument actuelles.


La Nuit juste avant les forêts

2004

Solo de danse et théâtre
La nuit juste avant les forets s’articule autour d’un dispositif musical et vidéo où musicien et danseur sont irrémédiablement lies, dans des ambiances mêlées et des sons entrecroisés.


Être dans la rue

2006

Pièce chorégraphique de rue pour trois danseurs et un guitariste
Pièce inspirée de la correspondance entre le sociologue Stéphane Beaud et Younes Amrani, publiée sous le titre Pays de malheur, un jeune de cité écrit à un sociologue. Troisième création de la compagnie Farid’O qui continue l’exploration artistique par le fond et la forme d’un thème abordé dans les créations Syntracks et La nuit juste avant les forêts : l’identité.


Saleté

2006

Saleté raconte l’Histoire de Sad, irakien débarqué en Allemagne et vendeur de roses. A travers le personnage de Sad, immigré clandestin qui a étudié la philosophie et la littérature allemande, l’auteur Robert Schneider questionne le racisme ordinaire, la différence et l’altérité. Tour à tour, quatre danseurs incarnent Sad et ses souvenirs, Sad et ses souffrances, Sad et les autres…


Mistero Buffo

2008

Pour cette nouvelle création, Mistero Buffo, Farid Ounchiouene s’est inspiré de la farce à l’italienne du dramaturge transalpin Dario Fo. Ici, le chorégraphe interprète le domaine de la farce à sa manière, en utilisant l’anachronisme de la danse hip-hop dans l’univers burlesque de Fo. Un mélange drôle et intriguant porté par six danseurs-comédiens. Ainsi l’artiste mène une réflexion sur la place de l’homme et de sa dignité face aux mécanismes du pouvoir, définit le réel par le biais de la satire et du rire. "Le rire libère l’homme de la peur. Tout obscurantisme, tout système de dictature est basé sur la peur. Alors rions !" Dario Fo


L’Etoile d’Alger

2010