Version FrançaiseEnglish Version
Fondation de FranceParc de la Villette

Abécédaire des Cies

Compagnie Dans6t

Chorégraphe : Bouziane Bouteldja
Région : Midi Pyrénées
Ville : Tarbes
Contacts  : Laurent Ferraglio 06 33 84 32 42 laurentferraglio@gmail.com/ Bouziane Bouteldja 06 23 40 62 13
Site internet : www.dans6t.com et http://www.alterite.org


Descriptif de la Cie

La compagnie Dans6t est née en 2004, d’une rencontre entre Bouziane Bouteldja et de jeunes danseurs hip hop désireux de trouver de nouvelles voies d’expressions actuelles. De part leur isolement géographique (Tarbes, Hautes Pyrénées), ces danseurs ont du très tôt apprendre à collaborer avec des artistes d’horizons différents, tels que des chorégraphes contemporains, des musiciens ou des comédiens. Cet esprit d’exploration et d’ouverture a peu à peu tissé une écriture chorégraphique originale et prometteuse. Ces tranversalités assumées cherchent aussi à casser les barrières sociales, culturelles et générationnelles et leurs représentations.Le chorégraphe Bouziane Bouteldja joue avec la force de ces rencontres. De son hip-hop épuré et acrobatique, il tire un propos artistique contemporain plein d’humour et de finesse qui ne laisse personne insensible.Toujours dans l’optique de ne pas se renfermer sur elle même, la Compagnie fait appel à des artistes de divers horizons et confirme sont intérêt pour les rencontres de métissage culturel.Les dansent s’entremêlent, les sons se propagent, la mixité prend tout son sens…


Créations

Pas si compliqué
2010

Souvent perdu dans le choix des chemins à suivre une rencontre hasardeuse peut modifier une destinée et un nouvel itinéraire se dessine.C’est celui d’un jeune artiste découvrant un exutoire, un mode de vie, une ouverture d’esprit… Par la suite, chaque rencontre influencera la direction artistique prise.


Altérité
2012

"Je cherchais un exutoire : porter à la scène ma façon de « vivre le rejet ». Comment sortir de la peur et de l’enfermement ? Questionner, aller vers mes semblables, ces autres qui pouvaient s’empêtrer comme moi dans un sentiment d’exclusion. « Les autres » ? D’instinct j’ai choisi parmi ceux qui me semblaient des cibles privilégiées : homosexuel, tatoué, fille dans le milieu hip-hop, pour les mettre à côté de moi, l’arabe, et de notre confrontation chercher comment dénoncer le risque de communautarisme. Aller de l’avant, grandir ? « Ensemble » est-il une notion utopique ? Quel jugement portons-nous l’un sur l’autre ? Qu’avons-nous à partager ? à nous donner ? Le hip-hop est-il catalyseur, vecteur de reconnaissance ou de confrontation ? La rencontre avec Coraline Lamaison a été notre Sésame. Signifier par le corps est devenu moyen, méthode, matière, nourriture et nous a révélé que le lien qui nous unissait, Jann, Mika, Doggy et moi, était notre absolue nécessité de danser. Nous avons malaxé nos déchirures, éveillé nos sens, puisé à la racine de nos révoltes. « Altérité » n’est pas un exutoire mais un outil d’expérimentation, c’est notre combat contre nous-mêmes, c’est l’ouverture à d’autres possibles. Nous y laissons la trace de nos mémoires et de nos émotions. Chaque corps a son propre langage : la danse est, ici, l’expression du contact violent des interprètes et de leur histoire." B. Bouteldja