Version FrançaiseEnglish Version
Fondation de FranceParc de la Villette

Abécédaire des Cies

Compagnie Trafic de styles

Chorégraphe : Sébastien Lefrançois
Région : Ile de France
Ville : Fosses
Contact  : Sabrina Lefrançois : 06 16 17 79 41
sabrina@traficdestyles.com
Site internet : www. traficdestyles.com

Descriptif de la Cie

Comme beaucoup de compagnies, Trafic de styles a des origines artistiques multiples. Là où, en revanche, sa particularité se révèle, c’est dans le statut même de ses divers champs d’exploration. Tous centrés sur la précision du geste ; tous en équilibre sur la frontière mouvante entre sport et art, exercice et spectacle ; tous généralement considérés comme des formes populaires, adjectif dont elle revendique la générosité. C’est évidemment le cas du hip hop, sous la communauté duquel elle s’est "rangée", se reconnaissant notamment dans son inscription au sein d’une réalité urbaine ; et puisque cette danse lui permet les transgressions corporelles les plus singulières, elle nous propose une écriture tant burlesque que poétique qui nous transporte entre ciel et terre mais aussi entre réel et imaginaire…

Créations

Le Poids du ciel

2003
Pièce entre danse Hip-hop et nouveau cirque

Le Poids du ciel est une pièce en trois temps trois mouvements qui plonge le spectateur dans une expérience " philosophico-burlesque " à géométrie variable : une histoire tragi-poétique née d’un mélange insolite entre cirque, danse et arts plastiques… précieux outils pour nourrir notre thème de réflexion basé sur la place qu’occupent les repères de hauteur pour et par nos contemporains dans la société.

PDF - 542.9 ko
Dossier Le poids du ciel
PDF - 27.5 ko
Fiche technique Le poids du ciel

Spécimen et autres phénomènes pata para supra et meta physiques pour danser la fin de la guerre froide…

2005

Danser la fin de la guerre froide est véritablement une entreprise ubuesque.
Avec Spécimen, le théâtre d’auteur devient un véritable compagnon pour danser la fin de la guerre froide. Chantiers de la danse, de l’écriture, nouveau terrain de jeu des artistes de la compagnie : sens, résonances ? Quelle est la relation entre la danse et le texte ? Entre la danse du Russe et le texte du Russe ? Parapataphysique, voire dans quelle mesure l’absurdité de la scène se résume pour le spectateur en un « No mean’s land poétique », pays imaginaire construit, fabriqué pour offrir au spectateur un champ créatif - espace de l’entre-deux inscrit dans l’immédiateté, dans le laisser-faire. Spécimen, la proposition est donc faite au public d’accepter les principes de la pataphysique, c’est-à-dire l’égarement, voire l’étourdissement intellectuel pour accueillir l’essentiel : une farce…

PDF - 796.1 ko
Dossier Specimen
JPEG - 107.4 ko
© Trafic de styles

Attention Travaux

2006
Duo pour un danseur et un panneau de chantier

Attention Travaux est un dialogue dansé et parlé avec les spectateurs, mis en scène de façon spectaculaire et ludique. L’aventure s’organise autour d’un objet insolite : un panneau de chantier. Un personnage à l’allure décalée traverse la scène. Il croise un panneau indicateur et entre tout de suite dans un rapport ludique avec l’objet. Objet qui deviendra par la suite un formidable partenaire, nouveau personnage de dialogue et d’échanges poétiques avec le spectateur.

PDF - 384.2 ko
Dossier Attention travaux
JPEG - 102.7 ko
© Trafic de styles

Roméos et Juliettes

2008
Adaptation en version Hip-hop de la pièce de Shakespeare

C’est une nouvelle version de la pièce de Shakespeare que propose Sébastien Lefrançois, déployée vers des registres inattendus. Accompagné par 7 danseurs hip hop, 1 circassien et 1 acteur, il revisite une série des scènes emblématiques pour faire vivre Shakespeare à travers la danse des cités - et aussi pour le défi que représente, dans un milieu hip hop habitué à la pudeur des corps, le fait de se confronter aux inévitables scènes d’amour, baisers et autres contacts charnels, sans même parler de leur pendant dramatique comme le combat, le sang et la mort.


Ficelle d’encre

2010
Pièce franco-marocaine

Tout en préférant le langage du corps à celui des phonèmes, Sébastien Lefrançois éprouve pour ces derniers une constante curiosité chorégraphique. Tantôt comme alliés du geste, tantôt comme une fascinante matière de travail. Ainsi dans Ficelle d’encre, tels des objets sonores non identifiés, les mots font l’objet d’une mise en corps. Les interprètes s’interrogent sur leur propre rapport au langage et questionnent tous les usages possibles de la relation entre écriture, parole et corps.

JPEG - 66.9 ko
© Dan Aucante

Obstacle

2011
Pièce pour 4 danseurs et 4 barrières

Obstacle est née des ateliers menés par Sébastien Lefrançois autour du détournement de l’objet, et précisément du détournement d’un objet aussi simple qu’insolite, la barrière Vauban. Un objet fort en sens et en symboles : il permet de traverser, franchir, orienter, désorienter ou encore de contourner et finalement de révéler l’être humain et ses agissements. Avec la spontanéité du geste pour moteur, s’instaure un dialogue entre le corps et l’objet, questionnant la plasticité, les appuis, et la flexibilité des matériaux. Le pas de deux inauguré entre danseur et objet permet ainsi une circulation du mouvement, un passage de l’inertie à la matière vivante ou rêvée. Une poésie du détournement, chère au chorégraphe, qui trouve écho aussi bien dans le théâtre visuel, le mime, les arts du clown et d’autres formes académiques de danse… mais jamais sans la technique Hip-hop.