Version FrançaiseEnglish Version
Fondation de FranceParc de la Villette

Abécédaire des Cies

Compagnie 6e DIMENSION

Chorégraphe : Lady Severine, dite Séverine BIDAUD
Région : Haute-Normandie
Ville : Veulettes-sur-Mer
Contact  : 06 24 80 34 25
sixiemedimension@live.fr
Site internet : www.6edimension.fr/
 

Descriptif de la Cie

La compagnie 6e Dimension apparaît comme une illusion, un monde d’imagination. Fondée en 1998 à Evry, elle est née du désir de la chorégraphe, Séverine Bidaud, dite Lady Severine, de nous faire partager sa vision humaniste et optimiste de notre société contemporaine, société en constante mutation, en utilisant une gestuelle hip-hop originale et inspirée du quotidien. Elle crée ainsi deux pièces puis rejoindra la compagnie Montalvo-Hervieu avec qui elle travaillera pendant 4 ans. Parallèlement, plusieurs projets féminins verront le jour avant de donner naissance à Je me sens bien , création 2010. Depuis son commencement, 6e Dimension s’attache à promouvoir et développer la Street-dance en mettant en place diverses actions culturelles (compétitions internationales, formation de formateurs avec des pionniers américains, cours réguliers, stages…). Et désormais, la compagnie propose, en lien avec le spectacle Je me sens bien, des ateliers chorégraphiques intergénérationnels et des bals autour des danses populaires des années 20-30 métissées avec le hip-hop, afin de permettre aux spectateurs de partager et de s’approprier l’univers du spectacle Je me sens bien et d’en devenir acteur… Le principe, c’est la participation concrète, physique du public, à travers une approche ludique et festive, afin de donner envie, aux différentes générations, de partager, d’échanger…

Créations

Le hip-hop défie le temps. Et si le hip-hop était né au temps de l’Egypte Antique

1999

Le hip-hop est peut-être sur le point de disparaître à jamais dans les générations futures. Un jeune garçon de 10 ans se voit alors investi d’une mission : faire découvrir, ou rappeler au monde entier, les vraies origines de cette culture et la richesse de ses valeurs positives.

C’est dans une atmosphère mêlant afro-hip-hop, soul, funk, jazz, alliée à une gestuelle 100% Street-Dance, que les personnages nous plongent dans une fiction et nous font partager leurs influences, au cours de cette remontée dans le temps.


Apparences

2002

Sous des airs de films muets, ce septet vous invite à découvrir des situations insolites et des scènes de la vie quotidienne, en mettant l’accent sur la complexité et la fragilité des rapports humains. Tout en conservant l’authenticité du hip-hop, en puisant dans la richesse de cette danse, les danseurs nous font partager leur vision d’une société qu’ils considèrent parfois superficielle, aux apparences trompeuses.


FeeNOmen Reb’Elles

2006

Toutes d’origines différentes (française, algérienne, indienne, japonaise, suédoise), ces b.girls, audacieuses danseuses de battles, visent à inspirer des générations de femmes et contribuer à donner un éclairage nouveau à l’histoire de la danse hip-hop. Sur scène, quand la lumière leur donne grâce, elles affirment leur talent et affichent une attitude batailleuse qui transparaît dans leur danse et leur univers, fait d’une mosaïque de styles et d’ambiances variés.


Aspects de Femmes

2007

La femme contemporaine serait une femme multiple, plurielle et ambivalente : au premier abord, on pourrait penser à une virilisation de la femme ; mais si la gestuelle est très énergique, puissante, rapide proche de la danse masculine, les danseuses ne manquent pas de revendiquer leur féminité et leurs spécificités. Le spectateur se retrouve nez à nez avec « la working girl » dans toute sa splendeur et son ridicule parfois.


Je me sens bien

2010

Dans cette société où l’on prône le culte de la beauté à outrance, où l’on efface les rides à coups de « botox » pour dissimuler les traces du temps, les interprètes féminines de la compagnie 6e DIMENSION nous font partager leur vision de la vieillesse et les défis à relever face à une société d’exclusion. Cette réflexion donnera le jour à six portraits de femmes, qui reflètent avec tendresse, nostalgie et humour les effets du temps qui passe. Un défi lancé à l’âge et aux conventions, un salut rendu à la solidarité intergénérationnelle.

Bande annonce "Je me sens bien" - 2 min