Version FrançaiseEnglish Version
Fondation de FranceParc de la Villette

Abécédaire des Cies

Compagnie Mood/RV6K

Chorégraphe : Hervé Sika
Région : Ile de France
Ville : Tremblay-en-France
Contact  : Cécile Pouységur - chargée de production : 06 30 12 72 02
ciemoodrv6k@live.fr
Site internet : www.ciemoodrv6k.fr

Descriptif de la Cie

Issu de la culture hip hop, Hervé Sika crée sa compagnie en 2006. C’est alors le départ d’une recherche chorégraphique singulière dans laquelle le hip hop, matière première de son travail, constitue une marche sur laquelle il s’appuie pour explorer de nouveaux territoires. De rencontres en collaborations artistiques (Hamid Ben Mahi, Christine Bastin, Mohamed Rouabhi, Guy Alloucherie, Ahmed Madani, Académie Fratellini), il précise sa démarche et s’engage dans un hip hop de création où la quête de la performance spectaculaire cède la place à une écriture chorégraphique au service d’un propos. Par ailleurs, la Cie MOOD/RV6K inscrit pleinement le développement de ses projets dans un ancrage avec un territoire et la rencontre de ses publics. Plusieurs résidences chorégraphiques territoriales nous ont alors permis de toucher un public intergénérationnel et souvent éloigné de la culture au travers de la diffusion de nos spectacles et la conduite d’actions de médiation. C’est dans cet esprit qu’Hervé Sika a imaginé un projet de culture participative à l’échelle d’une ville : Les Bricoleurs d’Avenir.

Créations

Sol de France, ceci est mon corps

2007

Le macadam a vu naître la danse hip-hop qui a permis à ses pratiquants d’exister, de retrouver de la dignité. Mais c’est aussi sur l’asphalte que d’autres la perdent. L’équation devient évidente. Les deux mondes se mêlent. L’un représente l’autre, prenant conscience de tout ce qui les lie. Une conscience de classe… Là, sur le bitume, se démène le peuple de la rue. Sol de France PHOTO

Extrait vidéo (5 mn) : https://vimeo.com/66148751

PDF - 258.9 ko
Dossier Sol de France, ceci est mon corps

Un rebond dans la tête

2009

C’est une rencontre amoureuse contrainte par l’environnement social et les traces laissées par l’histoire. Dans ce duo de 30 minutes, Hervé Sika interroge la multiplicité des cultures qui le traversent. Pour cela, il puise notamment dans l’histoire de la photographie Noire et Blanche (1926) de Man Ray, ou encore dans Les Statues meurent aussi (1953), film d’Alain Resnais et Chris Marker. Un va-et-vient entre la petite et la grande histoire, l’intime et l’universel. Un rebond PHOTO

Extrait vidéo (5 mn) : http://vimeo.com/42035120


Franchir allègrement

2010

Franchir Allègrement, c’est avant tout un mouvement. Traverser, quitter, aller vers, franchir les frontières… dépasser le déterminisme social pour devenir ce que l’on veut être. Comme un exercice de style, Hervé Sika explore dans cette pièce le motif chorégraphique de la traversée. Traversée d’une limite que l’on se donne ou d’une frontière qui nous est imposée. Ici, les corps dansent pour se libérer, se souvenir du mouvement perpétuel qui nous anime.

Franchir Allègrement PHOTO Extrait vidéo (7 mn) : https://vimeo.com/64400100

PDF - 1 Mo
Dossier Franchir allègrement
PDF - 173.6 ko
Fiche technique Franchir allègrement

Rétention

2011

Rétention explore la part de soi que l’on retient, les sentiments que l’on ne dit pas, les vérités que l’on cache pour préserver l’équilibre fragile de notre rapport aux autres. Danser, c’est aussi une manière de cacher ce que l’on retient, d’amener une légèreté pour masquer ce qui est plus grave. Alors que se passe-t-il si l’on s’arrête, si la danse n’est plus là pour voiler la rétention ? Dans un va-et-vient entre danse retenue et lâcher prise, les quatre danseurs implosent dans un huis clos symbolique. Rétention PHOTO Bande annonce du spectacle : https://vimeo.com/64638918


Reste encore un peu

2013

C’est l’histoire de deux corps, un qui fuit quand l’autre s’approche. Un corps massif à l’allure imparable qui ne demande qu’à partir découvrir le monde face à un corps plus fragile mais plein de vitalité qui se débat en vain pour ne pas être seul. Puisant dans l’énergie de la danse hip hop, ces deux corps se rapprochent de plus en plus pour faire naître une danse contact circassienne où les équilibres et les acrobaties n’ont qu’un objectif : garder le contact avec l’autre. Les ressorts comiques de l’art du clown et l’aspect démonstratif du breakdance sont alors détournés pour créer une situation décalée, où l’émotion oscille entre rire et larmes. Reste encore PHOTO

Bande annonce du spectacle : http://vimeo.com/60018814


Herbe Folle

2014

A travers la danse des Herbes Folles, Hervé Sika incarne ces corps de la périphérie qui jour après jour tentent de se bricoler une place dans le monde, à partir de ce qu’ils sont, de leur héritage culturel, de leurs aspirations et des contraintes de leur environnement social. Boîte à rêve et machine à exclure, la Ville génère souffrances et frustrations. La danse des Herbes Folles exprime alors autant la douleur que l’espoir d’être acceptées telles qu’elles sont. Têtue, obstinée et concentrique, elle nous rappelle que la vie est encore possible par ici, qu’il reste encore de la terre fertile pour faire pousser d’autres corps, d’autres danses, d’autres rêves… Herbe Folle PHOTO

Bande annonce du spectacle : http://vimeo.com/109822910

PDF - 1.3 Mo
Dossier Herbe Folle